Fondation Libanaise pour la Paix Civile Permanente

flpcp logo
Avis n°304 A.D.
Publiée au Journal Officiel, n°5, 29/1/1987

La Fondation Libanaise pour la Paix Civile Permanente a été créée en 1987 afin d'approfondir la réflexion et l'action sur l'expérience libanaise, à la fois riche et douloureuse. Les souffrances communes peuvent générer une mémoire collective renouvelée et une société civile mieux prémunie contre les dangers internes et externes. La Fondation a propagé des concepts déjà intégrés dans le champ culturel libanais: droit à la mémoire, contrition nationale, école du peuple, identité de nos souffrances, lecture de la guerre après la guerre, coût des conflits, approche comptable du bien commun... La Fondation se propose la diffusion d'une culture civique distincte du débat polémique entre des associés-rivaux.

La Fondation vise à promouvoir la paix civile permanente au Liban par les moyens suivants:

1. La conscientisation collective sur l'inanité de la transformation des rivalités externes en conflits internes et sur le coût de ces conflits quant à l'entité du pays, les intérêts de la population, et le rôle du Liban dans son environnement, en considérant que l'unité nationale constitue le critère de l'allégeance à la patrie, que la concorde représente la cause suprême du Liban et qu'aucune autre cause, si glorieuse qu'elle soit, ne peut primer la recherche de l'unité.

2. La contribution à la construction d'une culture libanaise, puisée de l'histoire nationale et des sciences humaines contemporaines, et dont les principaux éléments sont: le rejet de toute forme de triomphalisme, d'exclusion et de repliement, et la consolidation des constantes du système quant à la participation démocratique, la régulation pacifique des conflits et l'évolution dynamique de ces principes dans le cadre d'un modèle endogène de développement.

Elle se propose également la mobilisation du potentiel de ses membres au service de la société libanaise.

***

La Fondation est dirigée par un comité exécutif de six membres, élus par l'Assemblée générale pour une durée de trois ans. La fonction de Secrétaire Général est assurée, en vertu de l'article 10 des Statuts, par alternance tous les six mois.
La Fondation est régie par des Statuts (12 articles) et un Règlement intérieur (17 articles).
Les travaux de la Fondation, édités dans des publications à caractère universitaire, sont diffusés et mis en application dans les divers domaines.

***

La Fondation Libanaise pour la Paix Civile Permanente a organisé les recherches collectives et les séminaires suivants:
- Le droit à la mémoire, 1er séminaire, Centre des conférences à Ayia Napa (Chypre), 8-12 juillet 1987.
- Le chemin vers l'Etat de droit, 2e séminaire, Centre des conférences à Ayia Napa (Chypre), 11-15 mai 1988, et 3e séminaire, Saida (Liban), 4 mai 1991.
- L'identité de nos souffrances, 4e séminaire, Tripoli (Liban), 12 janvier 1991.
- Le Liban message, 5e séminaire, Chypre, 4-8 août 1992.
- Construire la paix: Les besoins du Liban en sciences humaines appliquées, 6e séminaire, Chypre, 4-8 août 1992.
- Citoyen pour demain (Productions didactiques de culture civique), en coopération avec National Endowment for Democracy (Washington), vol. 1, 7e séminaire, Beyrouth, 13 novembre 1993.
- La construction démocratique (Problématique et stratégie pour le Liban d'après-guerre), en coopération avec Konrad Adenauer Stiftung, 8e séminaire, Beyrouth et Mont-Liban, 24-26 juin 1994.
- Les politiques sociales au Liban, en coopération avec le Centre de Recherches pour le Développement International (Ottawa), 9e séminaire, Beyrouth, 4 février 1995.
- Partis et forces politiques au Liban (Stratégie de paix et de démocratisation pour demain), en coopération avec Konrad Adenauer Stiftung, 10e séminaire, Beyrouth, 11 mars 1995 et 11e séminaire, 21-22 octobre 1995.

Page d'accueil


Conception et hébergement
Kleudge
Droits d'auteur © 1996 Kleudge s.a.r.l.
Tous droits réservés