Fondation Libanaise pour la Paix Civile Permanente

flpcp logo
Les Politiques Sociales au Liban

Il ressort de six réunions de travail organisées par la Fondation libanaise pour la paix civile permanente, en coopération avec le Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI, Ottawa) les priorités suivantes:
1. L’exode rural est un problème qui concerne toutes les régions périphériques et implique notamment des politiques d’organisation de l’espace social, de l’emploi, de développement agricole et industriel et d’adaptation de l’enseignement et de l’implantation des établissements d’enseignement aux spécificités régionales.
2. Des politiques publiques efficientes où la relation entre le citoyen et les administrations qui dispensent des services publics se caractérise, non par le clientélisme, mais par la satisfaction de droits sociaux, la transparence et l’accessibilité.
3. Les organisations non gouvernementales qui oeuvrent dans le domaine social sont fort actives, mais elles manquent de cadres d’échange et parfois de leadership et ne cherchent pas à mieux faire connaître leurs expériences pionnières et à introduire leur vision et leurs travaux dans le débat public.
La recherche exploratoire dresse l’inventaire de la situation, les besoins présents et prospectifs, les alternatives et les stratégies.
Elle clarifie et définit le concept de politique sociale, qui implique l’interpendance des actions et non des mesures exclusivement sectorielles.
Le cas du Liban est pertinent en raison de sa situation géo-politique et de la composition multi-communautaire de sa population, ce qui implique un système consensuel de gouvernement et un partage des rôles entre l’Etat et les sous-systèmes sociaux. Le Liban, après plusieurs années de guerres, fait face à des problèmes sociaux en vue de la reconstruction de son tissu social et d’un développement harmonisé.

Page d'accueil Publications


Conception et hébergement
Kleudge
Droits d'auteur © 1996 Kleudge s.a.r.l.
Tous droits réservés