La revue des étudiants en DESS Information et Communication de l'Université Saint-Joseph à Beyrouth (Liban), Promotion 2002

1. Accueil
2. M. Gagnon
3. Linda Lê
4. Liberté
5. Risques
6. IESAV
7. Beyroutharrowarrow
8. Monot
9. Hyam Yared

Le centre ville: carrefour des cultures

BeyrouthBeyrouth s'est pareé depuis quelques temps d'un center ville animé et attreyant. Cependant s'il n'a pas perdu som ame d'antant, beaucoup de choses ont changé.
Voyons cela de plus près.


Lieu ou se croisent les civilisations.

Il n'est pas tout a fait celui qu'ont connu nos grand-parents, pourtant il porte encore en lui son empreinte authentique.
Les rues ont gardé leur cachet oriental: grandes arcades de pierres jaunes, petits balcons aux balustrades en fer-forgé.
C'est un lieu ou se rencontrent deux cultures, deux civilizations sans toute fois s'annuler. C'est ainsi qu'on entend les prières du Mouazzen suivit des cloches des églises. Les touristes trouvent ça merveilleux. C'est en effet ce qui fait de cet endroit un lieu unique.
Ce qui a changé ici, c'est l'ambiance qui y regne: cafés, restaurants, pubs, boîtes de nuit, boutiques artisanales et boutiques de luxe se côtoient. Chacun trouve ce qu'il recherche.


Lieu ou se croisent les generations et les classes sociales

Beyrouth Downtown C'est là ou les deputés prennent un café avant que le chef du parlement les appelle … pour legiferer. Les femmes du monde, après avoir fait leur achats dans les boutiques huppées, s'installent entre elles a midi. .Les copines célibataires a la recherche de l'âme soeur se retrouvent a n'importe quelle heure de la journée. C'est là aussi que l'on retrouve des élèves discutant autour de leur professeur de l'avenir du monde. Le soir, place aux amoureux,c'est leur chef lieu. Mais s'ils cherchent la discretion, il est sûr qu'ils sont trompés d'addresse. Le Dimanche les enfants s'y defoulent. Ceux qui ne marchent pas encore, ont droit à une longue promenade en poussette. Par contre les plus grands jouissent de leur bicyclette ou de leur patin.

On comprend alors pourquoi ce lieu unique attire tant de gens. Heureusement car le libanais est à la recherche de distractions pou oublier certaine fois, les soucis quotidiens si nombreux...


Mona Saliba



©USJ, 2002